mercredi 14 décembre 2016

PERFECT WEEK - MERCREDI 14 DECEMBRE

Mercredi 14/12 : Candeur : La chanson parfaite que l’on écoute le mercredi après-midi,
telle une madeleine de Proust, lorsque la présence d’enfants dans les rues nous rappelle
quelques souvenirs de jeunesse.


 RAMONES "I DON'T WANNA GO TO THE BASEMENT"

http://www92.zippyshare.com/v/ZOXNq9ep/file.html
 



There's somethin' down there. Hey les kids, vous laissez pas faire. Vous avez le droit. L'escalier, la lumière en panne, il y a truc là en bas. Il est là pour vous. Ne vous laissez pas faire. Les adultes ont oublié. Les adultes oublient toujours. Ne vous laissez pas faire, refusez, Hey Daddy-O. N'ayez pas honte, c'est pour de vrai, il y a un truc là en bas. La peur, la peur. Les adultes ont oublié, il est là pour vous. La lumière en panne, la cave qui vous avale, jamais rassasiée, le monstre sans corps, boogeyman blues. La peur du noir. Elle est réelle, ils ont oublié, vous laissez pas faire. Pas de honte les kids, vous avez le droit. Dans le noir là en bas y a truc qui vous attend. C'est pas vous, c'est pas vous. La peur existait avant. Ça a toujours été. Le premier atome a eu peur. Il a oublié. I don't wanna go. Alertez les bébés, la lumière en panne. L'escalier. Le souffle là à côté. Cloué sur place, tétanisé. Ce bruit derrière, Hey Daddy-O, n'y allez pas, Hey Daddy-O, pas moi, je veux pas y aller, il y a un truc là en bas, je veux pas. Hey Daddy-O.


Si vous cherchez un mot de passe, essayez donc downgrade.
Looking for a password ? Try downgrade.

Merci aux visiteurs qui laissent une trace de leur passage.

Till

33 commentaires:

  1. Hey, oh, les Ramones !! Moi je veux bien y aller, mais pas toute seule, je veux y aller avec quelqu'un pour que je puisse fanfaronner! Comme ça on saura pas que j'ai peur...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Punaise t'attaque tôt.

      Bin moi j'y allais tout seul, je l'ai cachée un moment cette histoire. Heureusement Dee-Dee a écrit la chanson pour moi.

      Supprimer
    2. Je prenais de l'avance, pas le temps aujourd'hui, du coup je suis en retard chez les autres!

      Supprimer
  2. Merde, j'ai une furieuse envie d'y descendre moi à la cave (pun intended !) Y a quoi ? Un atelier de maquillage de mobylettes volées ? Une réunion des Jeunes Fillonistes ? Natascha Kampusch ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Peut-être un peu de tout ça à la fois, mais en vrai je ne sais pas vraiment, étant donné que la lumière en panne et tout ça...

      Supprimer
    2. J'ai attendu de voir la plupart des com, tu es le seul à avoir relever la subtill transition avec le choix d'hier.

      Supprimer
    3. Ça y est j'ai compris ! ;)

      Supprimer
    4. Je lève les yeux au ciel j'ai pigé...

      Supprimer
    5. Merci les filles, Everett se sent moins seul.

      Supprimer
  3. Oh je me souviens encore de ma sans doute tête étonnée en découvrant le contenu, ces morceaux courts et nerveux, puisque je n'avais acheté le vinyle de ce groupe que je ne connaissais pas juste à cause de la pochette .. Géant.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je me souviens d'un critique musical américain qui disait - dans un docu sur les Ramones - qu'après la sortie de ce premier album, la moitié de sa discothèque était bonne à jeter. Pas mal pour des mecs qui n'avaient jamais tenu un instrument quelques mois avant.

      Supprimer
  4. Ça me rappelle quand on allait visiter les sous-sols du collège. ..si on avait eu cette musique on aurait eu moins peur !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les sous-sols du collège ? Heureusement on ne m'a jamais fait ce coup-là. J'aurais été obligé de monter un groupe punk. Finalement je l'ai fait mais bien plus tard. On était aussi mauvais que les Ramones mais bien moins bon, vraiment moins bon.

      Supprimer
  5. dans le mille, même les ados en sont encore dingues et affichent cette candeur rebel attitude - bien collège, sûr...
    pas d'extrapolation là, juste un constat...
    ils font tj autant d'effet...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui je me fais cette réflexion quand je croise des "gamins" avec des T-shirts Ramones. Je souris en pensant que les faux frangins ont réussi un truc absolument incroyable en partant de quasiment rien.

      Supprimer
  6. J'avais en 3eme choix Rock'n roll High School...
    Le fait est que je ne prête pas assez aux paroles des Ramones... Au dalà des mots, les Ramones incarnent aussi cette quête d'une forme de candeur muscicale qui colle bien aux thèmes.
    Bien vu!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dee-Dee n'a jamais eu un grand talent d'auteur mais il écrivait avec ses mots à lui, simples et - je pense - sincères. Toujours des tranches de vie, pas des chansons de rébellion mais qui racontaient des petites choses du quotidien. Il en faut aussi.

      Supprimer
  7. Je ne dirai qu'un mot : Gabba Gabba Hey !!! Épicétou !!!!! :-)
    Cette chanson c'est une madeleine de Proust dans la gueule !!!!! :-D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une madeleine rassie dans la gueule du prof !

      Supprimer
  8. Du coup avec ton commentaire, je regrette de ne pas avoir choisi "Alertez les bébésé d'Higelin..

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et ouais j'y ai pensé en écrivant [hier] mais mon choix était fait.

      Supprimer
  9. Parfaite candeur musicale, avec les frayeurs de l'enfance, niquel !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui tout est là, il fallait juste faire remonter quelques souvenirs.

      Supprimer
  10. Réponses
    1. C'est toute l'efficacité des textes de Dee Dee. C'est pas très littéraire mais en trois phrases il a brossé le truc.

      Supprimer
  11. Quand j'écoute ce morceau, je comprends l'aspect madeleine de Proust qu'il peut exercer. Mais ça doit être générationnel, j'étais pas dans le bon wagon pour que les Ramones me passionnent, et j'ai jamais réussi à trouver mon compte sur la durée d'un disque.
    Il n'empêche que celui-ci est bien efficace, mais je sens que je ne pourrais pas supporter tout un disque dans cette veine.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La madeleine c'est une chose - je n'étais plus gamin quand j'ai découvert les Ramones - mais là la chanson est raccord avec les souvenirs et les angoisses d'enfant.

      Supprimer
  12. Merde, suis à la bourre..eh oh.. vous y ètes encore ?? z'avez tt picolé ?? ohhhh ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Chais pas, cherche bien dans le noir tu trouveras peut-être encore une binouse.

      Supprimer
  13. Le punk c'est vraiment le mouvement de la candeur, encore plus les Ramones avec leur tête de "jeunes puceaux" et leurs riffs régressifs dont des générations de novices en guitare se sont abreuvé. Et Puis ce titre effectivement ça colle vraiment bien ! (intéressant d'ailleurs que ce soit descendre à la cave et non monter au grenier!)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et oui c'est toujours ce qui est bas qui fait peur, ça dure depuis la bible.
      C'est aussi à la cave qu'on peut répéter avec son groupe, plus qu'au grenier.

      Supprimer
  14. Haaa la candeur à la TILL! j'aurai dû m'en douter. Moins "candide" qu'on ne le pense. Plus "malin" qu'on ne le dit. Bien vu. Et je suis content que ces RAMONES surnagent cette période, lustucru?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est une sorte de surprise qu'on en parle toujours quand on voit de quoi ils partaient et surtout au vu du peu de succès qu'ils ont rencontré pendant leur carrière. La reconnaissance de masse est venue trop tard.

      Supprimer