mercredi 12 juin 2013

Grand Jeu N°6 - Thème 2 - The Stranglers - (The Gospel According To) The Meninblack) - 1981




GRAND JEU DES BLOGUEURS MANGEURS DE DISQUES - 6EME EDITION
THEME N°2 / BLACK IS BEAUTIFUL
Non, ce n'est pas le jeu de la pochette, on parle bien de l'artiste(s), de la musique, j'espère seulement que dans le contre pied, il n'y aura pas uniquement des admirateurs de Frank Black.

Jet Black secoue sa chevelure noire. Furieusement il frappe sur sa caisse claire et lance un regard noir vers le synthé où Dave vient de s'installer. En T-shirt blanc. Jet Black est dans une colère noire. Ça dépasse l'entendement ce T-shirt blanc. Déjà s'appeler Greenfield quand on joue dans les Meninblack ça sent la faute de goût à plein nez, mais alors le coup du T-shirt blanc...Il invective Dave, lui balance des noms d'oiseaux, lui en fait voir de toutes les couleurs, des vertes et des pas mûres.

Derrière ses lunettes noires Dave Greenfield s'en fout. Pour les besoins de l'album on l'a rebaptisé DaveinBlack, ça aussi il s'en fout. L'image du groupe, son code couleur, son apparence il s'en fout. Ce qui intéresse Dave c'est la musique. Et la musique il en jouait bien avant eux, alors c'est pas une bande de blanc-becs qui va le faire s'habiller en noir. Ce qui compte pour lui c'est l'influence qu'il a apporté à ce nouvel album. Ses synthés y sont omniprésents et ça c'est à marquer d'une pierre noire. Dave se ressert un café noir et caresse amoureusement son clavier, promène ses doigts sur les touches. Surtout les noires.

Dans son coin HughinBlack ressasse ses idées noires. Il s'inquiète de la tournure que prend la musique des hommes en noir. Quelle évolution depuis Black and White ! Avec la reprise de Walk On By il avait tenté un petit pas vers la musique noire mais la sauce n'a pas pris. A la place les Meninblack bricolent des sons életroniques et des synthés et Hugh a des idées noires. Et puis les pochettes ! Déjà, le coup d'avant, un corbeau noir, cette fois les tables de la Loi. La prochaine fois, pourquoi pas une panthère noire pendant qu'on y est ? Tout ça vient de Jean-Jacques, il le sait. Peut-être à cause de sa ceinture noire de karaté ? Hugh rigole tout seul à cette idée, mais il rit jaune. Hugh attrape sa telecaster noire et se tourne vers Jean-Jacques.

JJinBlack broie du noir. Il avait une idée terrible mais les autres n'ont pas suivi. Ok c'était gonflé, mais quand même, elle lui plaisait bien son idée. Changer le nom du groupe, le noircir pour qu'il colle mieux à leur image. Les autres ont dit non. Bordel, on ne va quand même pas s'appeler The Stranglers pendant encore trente ans ? Ca lui trotte dans la tête depuis Black and White cette affaire. Des idées il en a eu plein, ils les ont toutes refusées : The Black Keys, James White and the Blacks, Noir Désir, Black Lips, La Mano Negra, Bérurier Noir, Black Rebel Motorcycle Club, Black Flag...JJinBlack sourit de toutes ses dents blanches en pensant que jamais aucun groupe n'aura l'idée de choisir des noms pareils.

JJinBlack regarde le rideau noir qui ne va pas tarder à se lever. Comme d'habitude il fait un signe à Dave pour qu'il se tienne prêt. Comme d'habitude c'est inutile, Dave est déjà prêt. Le rideau noir disparait. Les lumières s'éteignent, c'est le noir complet. Les premières notes de Waltzinblack retentissent. Magnifique.

NdA : toute ressemblance ou similitude avec des personnes existantes ou ayant exister ne relève certainement pas du hasard. Pour ce qui est du T-shirt blanc, j'en suis moins sûr.


HughinBlack, JJinBlack, DaveinBlack et Jet Black présentent :
(The Gospel According To) The Meninblack

01. Waltzinblack
02. Just Like Nothing On Earth
03. Second Coming
04. Waiting For The Meninblack
05. Turn The Centuries, Turn
06. Two Sunspots
07. Four Horsemen
08. Thrown Away
09. Manna Machine
10. Hallow To Our Men
  
Bonus de la réédition de 2001 :

11. Top Secret
12. Maninwhite
13. Tomorrow Was Hereafter

Merci aux visiteurs qui laissent une trace de leur passage.

Till

48 commentaires:

  1. L"écueil "Black" a été bien contourné... Quant au choix des Stranglers, je ne connais pas cet album m'étant recentré sur des live de ce groupe. Un vide dans ma culture musicale.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce n'était pas à proprement parler un écueil, j'aurais pu répondre vraiment avec de la musique black ou des artistes black mais finalement j'ai eu envie de m'amuser un peu.

      Ce disque est assez étrange au sortir des 3 premiers albums essentiels du groupe. Le virage avait déjà amorça sur The Raven, le fameux corbeau noir, sur celui-ci le changement est encore accentué. Finies les années punks ou assimilées, les Stranglers viennent d'ouvrir une des voies de ce qu'on appellera la new-wave.

      L'émission de radio que j'animais avec deux copains entre 83 et 85 s'appelait Waltzinblack en hommage à ce disque charnière. Mais le virage a dérouté plus d'un fan du groupe. Avec le recul il est plus facile d'y voir l'orientation qu'ils prennent et les albums suivants deviendront de plus en plus easy listening, grand public ou ce qu'on veut.

      Supprimer
  2. Eh eh cool.. jolie orientation :D
    Et un peu que c'est bon les Strangglers.. merci pour toutes ces infos..et ce bon texte.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et oui c'était très bon les Stranglers, au moins jusqu'à Feline, après j'ai décroché.

      Et puis les Stranglers c'est aussi une madeleine pour moi. Le lycée, des copains, des copines, des souvenirs particuliers. Le jour où on avait appris qu'ils avaient fait saccager par le public une salle de concert à Nice (So nice in Nice), on était un peu fier d'écouter un groupe comme ça.

      Supprimer
  3. Cà en est du détournement çà tu saïs... mais au vu du choix, on te pardonnera ! D'ailleurs, je cherche le "Live X-Cert" (expanded version) que tu publias il y a peu je crois en 320 kbps...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Live X-Cert est toujours disponible sur le blog, le lien est actif. Mais peut-être que tu cherches le CD ?

      Supprimer
  4. Jolie détournement. Même si je connais pas cet album, tu donnes l'envie d'aller plus loin.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Flash spécial : on apprend à l'instant qu'un thème du Grand Jeu vient d'être détourner par un pirate musical. On recherche encore la boîte...noire.

      Supprimer
  5. Réponses
    1. Merci, merci, je pique un cyber-phare.

      Supprimer
  6. superbe texte et un disque que je n'ai jamais écouté (la faute au synthé)... excellent, merci...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les synthés, en fait leur utilisation, était déroutante à l'époque. Surtout après Rattus Norvegicus, No more heroes et Black and White. Il se trouve qu'à ce moment-là que j'étais dans les bonnes dispositions pour accepter ce changement. J'avais acheté l'album et je l'ai presque usé à force de l'écouter.

      Supprimer
  7. Un Stranglers que je ne connais pas (ou dont je ne me souviens plus) mais que tu "vends" si admirablement qu'il m'est impossible de résister.
    Merci pour ce détournement attendu mais également bienvenu.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne pouvais pas faire moins qu'un détournement, c'est le thème qui s'y prête le mieux. Je me tiendrai plus dans le rang sur les suivants.

      Supprimer
  8. Hello.
    Black And White de ces lascars a longtemps été un disque de chevet pour moi, alors celui-ci ou un autre restera un détournement que j'applaudis des deux mains !
    J'ai l'impression de toucher terre après quelques séjours dans l'espace de certains de nos congénères bloggers...
    Thanx Till.
    EWG

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais je pense que cet album rentre moins dans tes critères que Black And White. Je me trompe ?

      Supprimer
    2. Non, c'est un peu vrai...
      Je dois même t'avouer que de Black and White ce que j'ai le plus écouté c'est l'EP blanc glissé avec qui contenait "Walk On By" et sa ligne de basse incroyable.
      EWG

      Supprimer
    3. Leur reprise de Walk on by est formdable. Je me souviens de discussion au lycée avec une copine au sujet de ce morceau. C'est le jeu de la madeleine qui continue.

      Il y avait quoi d'autre sur cet EP ? (dans ma version vinyle il n'y était pas)

      Supprimer
    4. T'as raison, c'est la madeleine...
      J'ai bataillé pour le retrouver : donc un EP blanc, rien d'écrit, un papier libre glissé à l'intérieur indiquant qu'il y avait sur une face "Walk On By" et sur l'autre "Mean To Me" et "Tits" dont je ne me souviens absolument plus (c'était vraiment Walk On By la bombe).
      Hé au passage j'ai retrouvé The Raven avec la pochette en 3D, qu'est ce qu'il fallait pas inventer pour attirer le zozo ...
      EWG

      Supprimer
    5. Ah moi ma pochette de The Raven n'était pas en 3D. Elle était noire, brillante, glaciale.
      Pour revenir au EP, Mean To Me je connais, mais Tits ça ne me dit rien. Même sur un album de Rarities je ne me souviens pas de ce titre.

      Supprimer
    6. Et l'album a été réédité en CD avec Mean To Me et Walk On By mais pas Tits. Tu as donc une rareté rare.

      Supprimer
    7. Ah ben va falloir que j'écoute ça, tant d'années plus tard.
      Par contre je suis incapable de ripper quoi que ce soit, si par hasard ça en valait le coup.
      La pochette en 3D c'est un truc en plastique strié, suivant l'angle la vision diffère, si tu vois le truc.
      EWG

      Supprimer
    8. Yes je vois bien le truc un peu kitch, façon image magique pour les enfants dans les boîtes de fromage. C'est un peu surprenant comme idée venant de notre bande d'étrangleurs. Ils n'ont peut-être pas eu leur mot à dire. Ou alors c'est encore une de leurs provocs, ils ont toujours aimé ça la provoc.

      Supprimer
  9. J'adore quand tu t'amuses. J'adore le second degré. J'adore ce jeu ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ça tombe bien, j'adore m'amuser. Ce thème s'y prête bien, ce jeu est éclatant.

      Supprimer
  10. Texte sublime
    évidence ces hommes en black

    Bravo et merci

    mille cafés

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ton message Julien. Les Meninblack ne sont pas une évidence pour tout le monde mais ils m'accompagnent depuis si longtemps.

      Supprimer
  11. Un commentaire blanc sur ton fond noir, c'est mieux accueilli qu'un T-shirt blanc, alors je me permet de te remercier pour le plaisir du détournement!
    100 fois mieux que le doublon!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu peux aussi commenter en T-shirt blanc, je suis moins pointilleux que Jet black sur le code couleur.

      Et encore bravo pour ton choix pertinent. Si nous avions fait un doublon nous n'aurions que réaffirmer plus fort la valeur de Black Joe Lewis.

      Supprimer
    2. J'aurais bien aimé lire ton texte pourtant!

      Supprimer
    3. Qui sait, un jour peut-être...

      Supprimer
  12. Enorme...
    Un bail que je ne les avais pas écoutés.
    C'est bon, j'ai compris, j'y retourne et puis ton article...
    un régal.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci. Les Stranglers ça m'inspire encore et toujours, enfin cette époque surtout. Et je les écoute toujours, enfin cette époque surtout.

      Supprimer
  13. Cool! Connais pas. Si quelqu'un déniche le truc via la box, je suis preneuse.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hello La Rouge
      Pas besoin de la box, l'album est caché derrière l'image ^^.

      Supprimer
  14. Hello, Till

    Je ne connais pas encore mais ça a l'air nourrissant pour l'inspiration :-))
    ça donne même envie d'écouter "Walk on by"!

    Félicitations pour ta chronique : je vais commencer la collec', je suis sûre que ça doit faire d'excellentes madeleines du futur.
    @+

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah chère Damned, une collectionneuse :-)
      Walk on by est une vraie réussite de reprise. On dirait que le morceau a été écrit pour eux (surveille ta box). Je suis moins sûr que The Meninblack te branche mais essaie quand même.

      Supprimer
    2. Tu t'habilles en black beautiful,
      tu rebranches ta basse,
      tu te le remadeleines tout bien
      et tu fais la photo pour illustrer la collec' ! D'accord ?
      non non, c'est pas fut Till :-))

      Supprimer
    3. M'habiller en black ça m'arrive régulièrement. Rebrancher la basse c'est beaucoup plus difficile, elle est complètement déformée et je n'ai plus d'ampli. Pour tout dire, ça doit bien faire 15 ans que je ne l'ai pas touchée.
      Mais la basse de Burnel a été forcément pour beaucoup dans mon envie de tâter les quatre cordes.

      Supprimer
    4. Heuuuu Le Walk On By des Stranglers? On l'aurait dit écrit pour les Doors... ha ha ha Désolé

      Supprimer
    5. Bin oui tu as (un peu) raison, le jeu de Greenfield est proche de celui de Manzarek. D'ailleurs Burnel et Cornwell était fan des Doors et quand ils ont rencontré Greenfield ils ont été époustouflé par le fait qu'il avait le même son que Manzarek alors que de son propre aveu il ne connaissait pas les Doors.

      Supprimer
  15. Réponses
    1. Ouais en noir les Etrangleurs de Guildford, comme l'Etrangleur de Boston.

      Supprimer
  16. DAVE tu as raison!!
    Sinon? ... Et Decker, Refusé aussi?
    Je connais et grâce à toi, chez les Paps NOIRS tiens.
    Pour Walk On By...Dommage.
    Tu me les a fait re-aimer cette bande d'escrocs. Bravo

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Qu'est-ce qui est dommage pour Walk On By ?

      Supprimer
    2. Comme tu le racontes, et si c'était vrai, cela aurait pu être une tendance, un tournant à la Paul Weller avec le son Stranglers?

      Supprimer
  17. Ah, l'album maudit! n'ont eu que des galères après sa sortie, à tel point que je n'osais plus l'écouter et l'ai redécouvert lors de la parution du cd!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le passage du vinyle au CD m'a fait laissé de côté beaucoup trop de disques. Heureusement que les rééditions et le numérique sont passés par là plus tard pour les faire redécouvrir.

      Supprimer