jeudi 20 juin 2013

Grand Jeu N°6 - Thème 6 - Bow Wow Wow + The Wailers

GRAND JEU DES BLOGUEURS MANGEURS DE DISQUES - 6EME EDITION
THEME 6 - LA MATURITE N'ATTEND PAS LE NOMBRE DES ANNEES
Précoces ou tardifs, étoiles filantes ou confirmations, la musique a produit des petits génies à tous les âges.

Bow Wow Wow - Your Cassette Pet [EP] - 1980

C'est l'histoire du Grand Jeu des blogueurs.
C'est l'histoire du thème pour lequel j'avais peu d'inspiration et peu de temps disponible.
C'est aussi l'histoire du thème pour lequel j'avais fini par faire un choix. Mais dans cette histoire-là Devant m'avait coupé l'herbe sous le pied en choisissant le même disque pour le thème "Pictural".
Parce que c'est l'histoire d'Anabella Lwin qui n'avait que 13 ans quand Malcolm Mclaren l'a recrutée comme chanteuse de Bow Wow Wow. On peut bien parler de précocité non ? Et comme je me suis retrouvé Grosjean comme Devant, j'ai choisi finalement le tout premier enregistrement du groupe, sorti uniquement en cassette en 1980. Probablement rien d'inoubliable hormis les ambiances sulfureuses et les textes plus qu'ambigus voulus par McLaren (Louis Quatorze, Sexy Eiffel Towers...). N'oubliez par l'âge d'Annabella à l'époque.


A1 - Louis Quatorze        
A2 - Gold He Said        
A3 - Uomo Sex Al Apache        
A4 - I Want My Baby On Mars        
B1 - Sexy Eiffel Towers        
B2 - Giant Sized Baby Thing        
B3 - Fools Rush In        
B4 - Radio G String


The Wailing Wailers - At Studio One - 1965


C'est aussi l'histoire du thème pour lequel j'ai hésité entre mes maigres choix. A force d'hésiter j'ai fini par choisir de ne pas choisir. Alors je vous propose aussi les premiers enregistrements des Wailing wailers dans le légendaire Studio One. Sur la pochette, Nesta Robert Marley entouré de Neville Livingston et Winston Hubert McIntosh. Avec un peu d'imagination ils auraient pu opter pour des noms plus faciles à retenir, je ne sais pas moi, Bob Marley, Bunny Wailer et Peter Tosh par exemple. Mais non.

Et l'histoire des Wailing Wailers elle commence avec l'enregistrement du tout premier single "Simmer Down", alors que Bob a 19 ans, Peter 20 et Bunny 17. Une sorte de précocité aussi non ? Des dizaines de morceaux seront enregistrés en l'espace de deux ans dont une sélection de douze a pris la forme d'un LP.

01 - (I Am Gonna) Put It On
02 - I Need You So
03 - Lonesome Feeling
04 - What's New Pussicat
05 - One Love
06 - When The Well Runs Dry
07 - Ten Commandments Of Love
08 - Rude Boy
09 - It Hurts To Be Alone
10 - Love And Affection
11 - I'm Still Waiting
12 - Simmer Down


Si vous cherchez un mot de passe, essayez donc downgrade.
Merci aux visiteurs qui laissent une trace de leur passage.
Till

26 commentaires:

  1. Le Wailing Wailers est sympathique si totalement immature... C'est d'ailleurs ce qui fait son charme comme beaucoup de soul/rock steady jamaicain des sixties, une certaine innocence.
    Tiens, y a qu'à comparer les deux versions de One Love pour s'en convaincre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout à fait d'accord avec toi. Immature mais sympathique. Surfant sur le ska et le mento, le reggae n'a pas encore été inventé. Ca a plus valeur de témoignage et de doc d'archive que de bon disque, mais ça reste sympathique.

      Supprimer
  2. Validés!! Hiii la belle K7!! Nostalgie... Ça colle bien avec le thème en plus, j'aurais du y penser...
    Vais écouter tes propositions!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et sur la cassette ils avaient inventé les smileys. Encore une forme de précocité.

      Supprimer
  3. Je me suis déjà exprimé sur Bow Wow Wow , une nouvelle facétie de Mc Laren... Les autres , je ne les connais que de nom... Merci!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Rien d'inoubliable chez Bow Wow Wow mais quand même quelques bons morceaux, même si un peu datés. Le Wailers est sympathique.

      Supprimer
  4. J'adore plonger comme ça dans un passé qui me rappelle un max de souvenirs et là...
    Pile dedans.
    Un doublé gagnant.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. et la k7...
      ah que oui, la k7...
      j'écoute encore mes k7... et franchement, rien à dire...
      c'était un sacré support.

      Supprimer
    2. Support malheureusement très périssable. Combien de fois j'ai dû ouvrir des cassettes pour ré-enrouler la bande, la scotcher etc...
      Bow Wow Wow pour moi ça relève du souvenir, les Wailers c'est de la recherche plus tardive.

      Supprimer
    3. En effet, j'en prends grand soin, mais ça tu t'en doutes et j'ai dû en sauver plusieurs de la même façon.

      Supprimer
    4. J'aimais bien le côté périssable justement, et la facilité d'y faire des compilations pour les potes... Oui, déjà à l'époque ! ^_^

      Supprimer
  5. J'étais pas inspiré non plus.. j'ai improvisé hier soir.. grace à ma grande :D..j'adore les K7

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bah ouais parfois rien de vient. Et quand tu manques d'inspiration pour le choix du disque, pas facile de broder un truc dessus.

      Supprimer
    2. En fait c'est le choix l eplus dur...comme la toile blanche.. une fois décidé..bim, ça part.. :D
      Aussi Till, désolé de na pas venir plus souvent chez toi... j'ai un petit cerveau et Till n'est pas tjrs associé à Beautiful :D
      Promis je viendrais déguster tes textes plus souvent.

      Supprimer
    3. La différence avec la peinture c'est que je ne déballe la toile que quand j'ai l'idée, même toute petite, un fil sur lequel tirer pour que la suite vienne. Je ne suis pas adepte des figures imposées. Là pour le jeu, quand l'idée ne vient pas faut se forcer un peu.

      Hey ne t'excuse pas, moi aussi j'oublie régulièrement de venir chez toi. Je me suis aperçu que je ne t'avais même pas mis dans mon tableau de bord pour être prévenu des nouveaux posts. Je le rajoute d'ailleurs, ça ira mieux.

      Supprimer
  6. Cool le Wailers, pas encore du reggae. C'est encore vert mais c'est bon!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui c'est exactement ça. Pas le truc qu'on écoute tous les jours mais de temps en temps ça fait du bien de se replonger dans les racines.

      Supprimer
  7. Je suis désolé.
    Si j'avais su qu'elle avait 13 ans je te l'aurai laissé, tu penses, tu me connais....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. :-D. Je n'en doute pas. Je vous jure M. le Juge, je croyais qu'elle avait 18 ans.

      Supprimer
    2. M. Le Juge, vous lui dîtes pas que c'est moi, hein, qui vous l'ai dit? Hein?

      Supprimer
  8. Hello.
    Au moins chez toi elle est habillée, Dev lui ne respecte rien (mais moi aussi j'croyais qu'elle avait 18 ans et j'en avais guère plus!!).
    Belle pochette et sacré clin d'œil ton deuxième choix.
    Peut-être qu'avec ça j'accrocherais au futur reggae mais j'hésite...
    EWG

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi j'en avais guère moins à l'époque de cette cassette. Mais j'ai connu BWW un peu plus tard avec l'album de chez Devant.

      Les Wailers comme déclencheur pour le reggae de plus tard ? Pas sûr non plus. Ou alors par réaction qui sait...

      Supprimer
  9. Je sors à peine du bouquin de Bruno Blum. J'adore les débuts des Wailers. Good post!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tiens, Bruno Blum, en voilà un qui aurait bien collé au thème. Un précoce lui aussi.

      Supprimer
  10. Ah les wailers. L'autre je ne connais pas ... C'est bien d'avoir hésité.

    RépondreSupprimer
  11. Ressembler à Humbert Humbert a toujours fait partie de mes hantises... La nympholeptie, c'est moins gênant quand on est jeune... Heureusement, ça va mieux... J'écoute moins souvent Cranes (http://www.deezer.com/fr/album/724041) ou même les Babes in Toyland... du coup oui Bow wow wow c'est pas mal un petit côté Björk (premier album à 11 ans)une petit côté siouxie's... j'ai une préférence pour cet album... Merci!

    Wailing wailers... pareil, première fois que je l'écoute... merci de combler mes lacunes... j'ai toujours eu tendance à préférer des trucs plus speed (ska) mais commencer la journée avec eux est loin d'être déplaisant.

    RépondreSupprimer