mercredi 27 mars 2013

Ballade à Paris, du soir au matin





Je ne suis pas peu fier d'annoncer la première collaboration de DamNed à ce blog. Première collaboration tout en délicatesse qui nous propose une superbe balade/ballade à la découverte du Paris nocturne. Le plus beau dans l'histoire c'est qu'on annonce déjà une suite. Mais il vaut mieux que je lui laisse la parole.
Till


Un petit film pour les oreilles, en dehors des repères du temps. On y rencontre le Paris des Parisiens et un peu le Paris des touristes, on s’y penche sur la Seine et on met les ponts en perspective. La nuit tombe doucement sur des saynètes de la rue, des cafés aux clients variés, pendant qu’il fait presque noir dans quelques petites rues oubliées et vides. On n’est pourtant jamais loin du complémentaire, quitte à se faire des surprises. On traverse un grand poème d’Aragon, et le jour se lève avant l’arrivée des travailleurs du matin, qui ont encore le temps de rêver les yeux ouverts dans le métro du matin.


DamNed


01 – Les Mystères de Paris – Etienne Grandjean et la Nouvelle Société
02 - L’accordéon désaccordé – Jacques Higelin
03 – Rive Gauche – Alain Souchon
04 – Le Bateau-mouche – David McNeil
05 – Le Vent – René Aubry
06 – Dans la salle du bar-tabac de la rue des Martyrs – Pigalle
07 – Sex, accordéon et alcool – Java
08 – Quartier Saint-Merri – Azzola, Caratini, Fosset
09 – Je suis snob – Boris Vian
10 – Les amants de la place Dauphine – Françoise Kucheida et Pierre Barouh
11 – Paris s’éveille – Jacques Dutronc
12 – Le parc Montsouris – Jacques Higelin
13 – Le poinçonneur des Lilas – Serge Gainsbourg
14 – Les passantes – Francis Cabrel
15 – Sous le ciel de Paris – La Campagnie des Musiques à Ouïr

Ici une balade qui musarde de rue en rue, les morceaux fondus les uns dans les autres.
une balade qui s'arrête à chaque station d'omnibus.


Si vous cherchez un mot de passe, essayez donc downgrade.
Merci aux visiteurs qui laissent une trace de leur passage.

19 commentaires:

  1. Je dois avouer que je suis un privilégié, ça fait maintenant plusieurs jours que je fais cette chouette balade dans Paris, et c'est un vrai plaisir.

    Merci Damned pour cette échappée belle.

    RépondreSupprimer
  2. Je ne vais pas télécharger cette compilation, qui risque de me donner trop la nostalgie de Paname... peut-être que si quand même , justementpour céder au plaisir de la nostalgie. Bravo pour la pochette déjà ! Et le contenu s'annonce alléchant...

    RépondreSupprimer
  3. Merci Damned....et Till
    Superbes choix, une balade enchantée dans Paris et dans le (mon) passé.
    Je salive déjà à la lecture des titres retenus!

    RépondreSupprimer
  4. Ce commentaire a été supprimé par son auteur.

    RépondreSupprimer
  5. Ce commentaire a été supprimé par son auteur.

    RépondreSupprimer
  6. Je vais prendre, je voulais justement réécouter ce titre de Pigalle, et l'idée me plait bien.

    RépondreSupprimer
  7. J'en connais beaucoup et même certains sont du vécus .... lesquels me direz vous? Je manque de temps, mais.... A suivre

    RépondreSupprimer
  8. Ah le bar tabac dela rue des martyrs ... que de souvenir. Merci DamNed de cette sensibilité et à ton hébergeur. Paris c'est un peu comme certaines femmes, il faut plusieurs épisodes pour les connaître, mais comment ne pas les aimer.

    RépondreSupprimer
    Réponses

    1. Bonsoir les habitués :-)
      J'espère que ça vous plaira, les amis qui l'ont depuis longtemps l'apprécient toujours (elle a déjà presque une dizaine d'années) et m'aiment encore !
      Paris reste un sujet inépuisable, et je trouve que l'angle du quotidien est riche et instructif, facilement émouvant quand on a le temps d'en profiter.

      Supprimer
    2. Merci pour vos petits mots, à bientôt

      DamNed

      Supprimer
    3. Voilà, c'est enfin bientôt et vous méritez bien des réponses personnalisées!

      @Till : Le 2e baptême est tout aussi étonnant pour moi, grand merci pour ton accueil amical
      @Arewenotmen? : si tu prends le risque de céder à la tentation, je te souhaite le plaisir des bons souvenirs plus que le regret de l'éloignement, c'est conçu dans cet esprit
      @Echiré : moi aussi, j'y ai des souvenirs personnels anciens, et maintenant que j'ai la grande chance d'y retourner en touriste, c'est vraiment précieux d'avoir le temps de déguster. C'est dans cette 2e phase que je me suis rendu compte combien j'aimais cette ville.
      @Rondelptik : je parle là à un pro de la compil : à l'occasion, si tu essaies la version où certains titres se succèdent en fondu-enchainé, ça fait un petit plus à découvrir
      @devant : toi qui es sur place, ça te fait un coup d’œil imprenable, si tu trouves le temps de poursuivre je serais ravie d'avoir ton ressenti
      @sorgual : ah oui, il y a du féminin dans cette ville, c'est son charme quasiment tendre dont on a bien besoin quand on y vit en simple habitant non privilégié. C'est comme ça aussi que les éléments naturels y prennent parfois une grâce inattendue : un rayon de soleil qui traverse un arbuste au feuillage tout neuf du printemps, la couleur des fleurs qui transfigure une cour pavée, le mouvement libre de la végétation sauvage qui gagne sa place courageusement ... et bien plus, au hasard d'un coin de rue. Je pourrais en dire autant des échanges humains entrevus, mais il faut souvent sélectionner le positif. Il me semble bien que c'est ce charme féminin qui donne envie d'y revenir, et qui nous transforme en observateurs amoureux :-)

      Supprimer
    4. @Damned : c'est la version que j'ai prise. J'ai juste un peu décroché sur le Cabrel, mais sinon, ça s'écoute très bien. J'ai bien aimé la version du Ponts Des Arts (Le Vent), ça m'a fait repensé à celle de Catherine Ringer pour je sais plus quel film.
      Bon, bah faudra que je m'essaie à une 100% française, un jour...

      @Till : Tu a su joliment me remplacer, si j'avais pas fait mon blog;-) Il m'en reste plus qu'une double à poster, et à clore mon histoire de D.A.D. et j'aurais fini. Tu veux pas mettre un petit comment' quelque part, ça fait 6 posts que je me sens seul (j'ai déjà essayé de dépêché Keith, mais j'ai fait la boulette de dire qu'il mettait de la musque de barbare, j'suis sûr qu'il va me boycotter;-). Toi, je dis que c'est bien et t'es mon premier membre, donc faut qu't'assume, même si ça s'est fait à l'insu de ton plein gré;-)

      Tiens, je te mâche le boulot, t'auras qu'à faire copier-coller, et ça fera comme si c'est pas moi qui l'ai écrit : "Cher MonsieuR. (avec un point comme dans : "Il attrapa le pot de confiture-virgule-l'ouvrit-virgule-et se rendit compte qu'il était vide-point final" Bon, les copies sur ma table et vous sortez sans chahut-point-point-point) Comment c'est trop classe, tes flocons, pour faire des bonhomme de neige en plein printemps naissant. Et trop de la balle, ta façon d'écrire qu'on comprend rien. Si j'me comprends bien moi-même en t'écrivant ce commentaire. Signé : Till (avec deux ailes comme dans ouvrez les guillemets-ouvrez-virgule-ouvrez la cage aux oiseaux-virgule-regarder-tiret-les s'envoler-virgule-c'est beau-fermez les guillemets-point-point-point-enfin c'est beau quand c'est pas moi qui chante-point final;-)

      Supprimer
    5. Non, j'déconne, me fout pas un commentaire comme ça, j'vais rien comprendre et j'te spamerais : "qu'est-ce qu'il essaie encore de m'vendre celui-là. Il écrit comme un robot" ;D

      Supprimer
    6. Salut Rondelptik :-)

      Merci de ton commentaire, j'adore ce genre de messages décalés. Tu me parait en excellente forme :-)
      Petite précision utile : je ne t'ai pas remplacé, vous auriez pu poster tous les deux ici, ça m'aurait fait plaisir aussi. D'ailleurs c'est toujours ouvert.

      Et désolé, c'est vrai que ça fait quelques jours que je ne suis pas venu chez toi, les journées sont très remplies en ce moment. Mais je viendrai ça c'est sûr, parfois j'arrive avec plusieurs jours de retard. Je ne pense pas que je copie-collerai ton message, je préfère écrire mes commentaires moi-même. Comme ça tu auras la surprise et moi je garde le tien précieusement ici.

      A bientôt

      Supprimer
    7. Pas de pb. De toute façon, il me reste 3 posts à faire, et puis après, il va dormir, le blog. Je vais sans doute faire une JBM chez Jimmy, je me suis inscrit, en tout cas, après on verra. Pour le "décalage", ça vient surtout que j'ai commencé un truc plutôt dans ce ton-là sur mon blog donc je garde le rythme, au moins jusqu'à ce que je finisse. Je continuerai sans doute à vérifier les commentaires, après. Et puis Keith m'a mis un message, finalement. J'avais surtout un zéro pointé qui me gênait un peu pour avancer. C'est purement psychologique. Enfin, heureusement qu'il me reste que 3 posts à faire quand même;-)

      A+

      Supprimer
  9. Hello.
    Musicalement je ne suis pas fan de tout mais le Pigalle m'avait emballé dès la première écoute et l'ensemble est magnifique ne serait-ce qu'à lire.
    Pour bien connaître la différence entre ma ville et celle qu'on vend aux touristes j'essaie de faire l'effort quand les rôles s'inversent, comme quand je "monte" à Paris, ce qui n'est pas bien courant, et la musique est un guide très sûr !
    Welcome DamNed chez les blogueurs-squatters, et big thanx (@Till aussi bien sûr).
    EWG

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De rien Everett, c'est DamNed qui a tout fait. Et joliment.

      Supprimer
  10. Avec l'ami Rooster, nous nous étions amusé à réaliser un florilège "Paris-New York, New York-Paris", celui-ci est bien différent et la lecture des titres donne bien envie de s'offrir cette ballade. Je vais l'écouter cette nuit pendant que je serai au boulot, le temps me paraîtra moins long. Merci DamNed.

    RépondreSupprimer

  11. Bonsoir Everett, c'est vrai que le Paris des touristes se retrouve quand on en a besoin, pour des visites amicales ou des petits coups d’œil rapides mais panoramiques qui réchauffent la mémoire. Et puis il s'oublie dans la vie quotidienne, dès qu'on peut l'ignorer. On en fait, des choses, avec cette ville ! la compile te fera peut-être une facette supplémentaire ?

    Hello Jimmy, je serai contente d'embellir ta nuit ;-)
    New York pourrait être le Paris de Paris, sous certains angles, j'en suis restée vraiment impressionnée. mais je n'ai pas franchi le pas pour la musique : tout y est si riche, ça me fait encore un effet puzzle que j'aimerais raffiner en y retournant. Est-ce que tu connais ce blog qui illustre une belle fraternité entre les 2 villes :
    http://parisvsnyc.blogspot.fr/
    (les dessins ont été publiés l'an dernier et la promo envahit, mais il y a une cinquantaine d'idées simples et évidentes à y découvrir, depuis 2010)

    Read you soon!

    RépondreSupprimer