dimanche 24 février 2013

James Chance & Les Contortions



 James Chance a la bonne idée de venir faire une petite tournée en Europe.
Le Sonic a la bonne idée de le faire passer sur sa péniche à Lyon le 7 mars 2013.
J'ai la mauvaise idée d'être absent de Lyon à ce moment-là. Too bad.

J'ai bondi de joie quand j'ai reçu la programmation du Sonic la mois dernier. James Chance, éternel sax maniac new-yorkais, embarque sur la péniche. Comme c'est déjà arrivé par le passé, ses Contortions - prononcez Conetorcheuns - devenues depuis Terminal City, ne sont pas du voyage pour cause de restrictions budgétaires. Et comme par le passé elles sont remplacées par Les Contortions - prononcez Contorsions - également connues sous le nom de French Contortions. La rencontre s'était faite par hasard et par nécessité et la mayonnaise avait pris, au point que le concert programmé s'était transformé en mini-tournée. La rencontre se produit à nouveau pour quelques dates en France et - je crois - chez certains voisins européens.

J'ai bondi de joie avant de hurler de déception quelques semaines plus tard quand j'ai réalisé que je serai absent à cette date. Mais si vous avez l'occasion de passer la soirée sur la péniche du Sonic, ne vous privez pas : pour encourager James Chance à revenir nous voir bientôt et pour encourager le Sonic à nous proposer des concerts que personne ne programme ailleurs. Au mois de novembre dernier, Blurt a joué au Sonic devant de 60 personnes et c'était un très bon concert. Merci le Sonic.

Alors n'hésitez pas, allez-y et surtout Contort Yourself.
Et pensez à moi.Quant à moi j'ai décidé de me consoler avec deux lives historiques de James et c'est déjà pas si mal.

Live aux Bains-Douches, mai 1980. Quelques mois après avoir accueilli Joy Division, les Bains-Douches recevaient James Chance & The Contortions. La légende prétend qu'un certain ProjectObject était présent dans l'assistance.



Live in New-York. Fin 1980, début 1981 James et ses Contortions jouent à domicile.



Si vous cherchez un mot de passe, essayez donc downgrade.
Merci aux visiteurs qui laissent une trace de leur passage.

 Till

10 commentaires:

  1. Un beau malade, le James Chance, ça doit être qqchose sur scène. ^_^

    J'ai un Zorn qui arrive sinon, on procède comment ?

    @+

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hi Mr. Zornophage,

      Je t'ai invité comme auteur sur le blog, ça te permet de poster quand tu en as envie et quand tu es prêt. Préviens-moi simplement quand tu prévois de publier qu'on ne se marche pas sur les pieds.

      Welcome to Zorn. :-)

      Supprimer
  2. Hello, Till !

    je me sens quasiment attendue, c'est bien sympathique ! L'autre jour, je t'avais aussi laissé un petit mot sur le Miel (et dans l'Oreille)pour le fix is in :-) : une jolie cueillette! double merci, donc, et à bientôt

    DamNed

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salut DamNed

      Les échanges sur James Chance et le fait qu'il passe bientôt par chez moi, ça faisait une double bonne raison d'en parler ici. Tu étais quasiment attendue et absolument bienvenue.

      Je rebondis sur ta proposition concernant Arto Lindsay : j'en ai un, Salt et j'en avais un plus ancien sur une cassette, je crois que c'était Noon Chill. Ça m'intéresse évidemment d'en écouter d'autres. Et le mieux ce serait que tu viennes nous en parler ici non ?
      Un petit post à l'occasion ?

      Supprimer
  3. J'accroche maintenant beaucoup mieux à James Chance... C'était vraiment bien hier soir... Merci également de m'avoir donné envie. Pour l'instant, Incorrigible et The Fix is in sont mes préférés.

    Pas mal aussi Blurt, je ne connaissais pas. Cut it! passe bien. J'ai raté le concert des Lunatic Toys (http://www.deezer.com/fr/artist/545190) J'ai découvert trop tard, dommage.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salut Sb,

      Content que tu sois allé voir James Chance. J'enrage de l'avoir raté jeudi soir. J'avais fait un sujet sur The fix is in il y a quelques mois sur mon ancien blog, je l'aime beaucoup aussi celui-ci.

      Quant à Blurt, Cut it ne peut résumer 30 ans de carrière et n'a pas la folie des premiers albums mais ça reste un disque tout à fait à mon goût. Et Ted Milton est un sacré personnage.

      M'en vais écouter ces Lunatic Toys, des fois qu'ils passent près de chez moi.

      Supprimer
  4. La première tentative d'écoute ne m'a vraiment pas convaincu.. Impression à confirmer ou infirmer par celle de ces deux disques.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La première tentative c'était The Fix Is In ? Si c'est le cas, ces deux lives sont assez différents. Encore ancrés dans la période no-wave où JC mélangeait jazz, rock , funk et délires. Récemment il a évolué plus jazz.

      Donc j'imagine que tu n'es pas allé le voir au Sonic.

      Supprimer
  5. Réponses
    1. You're welcome Yuttre.

      Seems to me you really enjoy James Chance.

      Supprimer