mardi 4 juillet 2017

Tall Dwarfs - The Short & Sick Of It [1992]

http://www105.zippyshare.com/v/2Asp6RsD/file.html

Vous savez ce que c'est - ou peut-être qu'en fait vous ne savez pas du tout ce que c'est, peut-être que c'est juste moi, peut-être que j'essaie de me servir de vous comme alibi, peut-être que j'essaie de trouver de mauvaises excuses pour de mauvais choix, mais ça aussi vous savez ce que c'est j'en suis sûr - on fait des trucs un peu machinalement, on prend on laisse on jette, sans prendre le temps d'un peu de discernement, sans recul, sans réflexion et sans faire l'effort de conclure cette phrase interminable qui commence à tourner en rond et à ne plus avoir vraiment de sens, ce qui peut paraitre normal pour un rond si on oublie ses notions élémentaires de trigonométrie. Fin du prologue sans queue ni tête.

Et donc, à propos de mauvais choix - puisqu'il s'agit bien de ça hein, si vous suivez - je n'en étais pas à mon coup d'essai, je récidive depuis à peu près aussi longtemps que j'écoute de la musique, je me suis fié à une première écoute, trop rapide, trop superficielle, trop distraite avec pour conséquence première de balancer le truc aux orties. Aux orties ? Ouais enfin c'est une image tu vois. Ah ok je vois. Vous savez ce que c'est, jugement hâtif, sanction injuste. Ah ? On parle pas de l'affaire Gregory quand même ?

Non. Discussion un jour à propos de Chris Knox - ah bah quand même nous y voilà - chez Jimmy mais évidemment c'était EWG qui avait balancé le truc. Hey dis-donc, Knox, Gregory, ce baratin sans fin va finir par la réunion des Cramps. Bin justement les blagues à deux balles ont fusé, le seul vrai Knox s'appelle Nick, le seul vrai Nick s'appelle Knox, le tour du rock en 80 secondes. Et ? Et là Chris Knox nous amène tout naturellement aux Tall Dwarfs. Là je ne fais ni one ni two three four, je lance un processus itératif très simple mais éprouvé : je téléchope, je dézippe et j'écoute.

Sans me lancer dans une algorithmie un peu fastidieuse, à partir de l'écoute j'ai trois orientations possibles. 1. Qu'est-ce que c'est que cette merde, j'efface tout de suite. 2. Euh...on verra ça plus tard mais alors bien plus tard hein. 3. Putain ce truc est génial, je l'écoute en boucle pendant 33 ans 1/3. Autant le dire tout de suite, Tall Dwarfs c'est passé direct dans la branche numéro 2 de l'algorithme. Bin oui ma première réaction a été de le classer dans la case en bas à gauche, celle du Grand Nain porte quoi. Ce qui n'est pas complètement idiot si on y réfléchit bien. Si tu le dis ! Et du coup après t'as changé d'avis ?
Ouais longtemps après. J'avais mis discrètement Baster sur le coup, il a fini par me convaincre. A la réflexion, de la musique faite par des branleurs pour des branleurs, ça valait une attention particulière non ? J'ai une grande tendresse pour ces gens-là, entre branleurs on se comprend. La pochette est à l'image du bordel ambiant qui règne dans leur musique, le seul fil conducteur c'est qu'il n'y en a pas.

Et puis un groupe dont le label s'appelle Flying Nun Records ne peut pas être foncièrement mauvais.

Line up :
Chris Knox
Alec Bathgate
Alec Bathgate
Chris Knox
Chris Knox
Alec Bathgate
Et plein d'autres branleurs qui sont venus les aider.


En voilà une jolie compile qui regroupe les disques That's the short and long of it et Throw a sickie sans toutefois les mélanger :

Thats The Short & Long Of It

01. The Hills Are Alive
    Guitar – AB
    Organ, Voice – CK
    Voice – Miriam Ward Michel

02. Clover (Take 1)
    Electric Guitar, Vocals – CK
    Twelve-String Guitar – AB

03. Pretty Poison
    Guitar, Cymbal – AB
    Piano, Vocals – CK

04. Sleet
    Clavinet, Vocals, Tom Tom – AB
    Guitar, Bass – CK

05. Burning Blue
    Clavinet, Vocals – CK
    Drums [Distant] – Mike Dooley
    Guitar, Piano, Vocals – AB

06. Carpetgrabber
    Piano, Noises [Feedback] – AB
    Triangle, Vocals – CK

07. Gone To The Worms
    Clavinet, Piano, Vocals – CK
    Drums – Mike Dooley
    Guitar, Bass – AB

08. Woman (Live)
    Bass, Vocals – CK
    Guitar – AB
    Mixed By [Live] – Doug Hood

09. Get Outta The Garage
    Drums – Mike Dooley
    Guitar, Noises [Feedback] – AB
    Organ, Vocals – CK

10. Scrapbook
    Organ – CK
    Twelve-String Guitar, Vocals – AB

11. Nothing's Going To Happen
    Written-By – Wall Of Dwarfs*

12. Nothing's Going To Stop It
    Written-By – Wall Of Dwarfs*

Throw A Sickie

13. Underhand
    Guitar, Finger Cymbals – AB
    Piano, Autoharp, Vocals – CK

14. Road & Hedgehog
    Mellotron, Vocals – CK
    Twelve-String Guitar – AB

15. Attack Of The Munchies
    Bass, Guitar – AB
    Loops, Vocals – CK

16. Come Inside
    Guitar, Bass, Backing Vocals – AB
    Vocals – CK

17. The Universality Of Neighborliness
    Dulcimer [Adjustable Floor Hammer], Vocals – CK
    Guitar, Bass – AB

18. The Big Dive
    Guitar – AB
    Loops, Vocals – CK

19. No Place
    Bass, Vocals – CK
    Guitar – AB

20. And Other Kinds
    Bass, Twelve-String Guitar, Guitar [Other] – AB
    Clavinet, Tom Tom [Floor], Twelve-String Guitar, Vocals – CK
    Other [Studio Help] – Bill Latimer, DH

21. Farewell
    Piano, Xylophone, Piano [Pianet], Vocals – AB
    Vocals – CK


Si vous cherchez un mot de passe, essayez donc downgrade.
Looking for a password ? Try downgrade.

Merci aux visiteurs qui laissent une trace de leur passage.

Till

jeudi 18 mai 2017

So This Is Permanence - 18 mai




Le 18 mai c'est le jour où quelque obscure connexion neuronale, dans le tréfonds de mon cerveau reptilien, grande marmite des pulsions primitives, des fonctions vitales et de l'instinct de survie, guide mes pas, à grands coups d'influx nerveux,  le plus loin possible des séchoirs à linge et des cordes en nylon. Nerves like nylon, nerves like steel, le bouquet de nerfs en pelote, tendu comme une corde à linge, j'observe le défilé des fantômes de mes fantasmes. Hanté par quelques lignes ineffaçables de mon cerveau limbique, bouillonnement de souvenirs et d'émotions, je vois grossir la foule grondante de mes héros du passé, inaltérables, inoubliables, immortels. Je ne vis pas dans le passé, je vis avec le passé. Mémoire ! Rassemble dans la salle du cerveau, les rangs innombrables des bien-aimés. Vos rêves tutoyaient les étoiles, ils ont sublimé les miens, électrisé le grand bazar cosmique de mon cerveau néo-mammalien, infusé la pensée et fondu les mots en une alchimie d'émotions, de sensations et de visions. Ils ont déchiré, arraché des lambeaux du voile, me révélant des fragments du grand dessein mystérieux qui nous entraine inexorablement et nous attache à la théorie des cordes.
I put my trust in you.


Merci aux visiteurs qui laissent une trace de leur passage.

Till